Le coton-tige : pourquoi est-ce un fléau pour la planète ?

by Elodie

Depuis plusieurs années, l’Europe s’est engagée dans une lutte contre les déchets. Notamment les déchets plastiques qui envahissent les océans. C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2020 la vente de cotons-tiges en plastiques est interdite en France. Mais pourquoi une telle décision ? En quoi le coton-tige est-il un fléau pour la planète ? On vous en dit plus dans cet article.

Quelques chiffres pour faire le point

Pour commencer intéressons-nous à quelques chiffres afin de comprendre l’ampleur du phénomène. Il faut rappeler que 85% des déchets trouvés dans les mers et les plages sont en plastiques, et ce sur toute la planète.

Nous utilisons chaque année environ 5 milliards de cotons-tiges en plastique. Sachant que plus d’un million de tonnes est ensuite retrouvé dans les égouts ou sur les plages, il était important de prendre une décision.  Il est également important de préciser que les cotons-tiges font régulièrement partie des dix déchets les plus fréquents sur les plages. Ils arrivent généralement en deuxième position, après les bouteilles en plastique.

C’est pourquoi depuis le 1er janvier 2020, les cotons-tiges en plastique sont interdits à la vente en France. Cette décision fait partie des mesures prises dans le cadre de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, qui avait été adoptée le 20 juillet 2016.

Voir l’article sur les cotons démaquillants lavables : l’alternative au coton démaquillant

Pourquoi se retrouvent-ils sur les plages ou dans l’eau?

Les cotons-tiges à usage unique en plastique sont souvent jetés dans les toilettes. Or, c’est une erreur. En effet, s’ils sont jetés dans les toilettes les cotons-tiges se retrouvent dans les stations d’épuration. Mais bien souvent, ils se retrouvent coincés à l’entrée à cause du système de « dégrillage » qui a pour but de filtrer l’eau pour retenir les objets solides. Ces derniers sont ensuite amenés dans une déchetterie.

Cependant, les cotons-tiges peuvent également se retrouvés dans la nature. En effet, les stations d’épuration sont équipées de déversoir d’orage. Cela signifie que lorsqu’il y a de fortes pluies le débit maximal de la station est atteint, et tous les objets qui se flottaient au niveau du « dégrillage » se retrouvent déversés dans la nature.  Ceci sans compter les personnes qui les jettent aussi directement dans la nature.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une fois sur les plages, ces cotons-tiges se retrouvent souvent dans l’eau (aussi bien dans les océans, que dans les mers, ou dans les rivières). Comme n’importe quel autre objet fabriqué en plastique, les cotons-tiges vont se décomposer, et donc se transformer en particules que l’on appelle « micro-plastiques ».  Ces particules sont extrêmement mauvaises car elles véhiculent de nombreux contaminants, notamment chimiques.

De plus, les animaux vivants dans ces eaux peuvent avaler ces cotons-tiges et souffrir d’occlusion intestinale. Les bâtonnets peuvent également perforer les organes de ces animaux.

Comme nous venons de le voir, les conséquences de l’utilisation de cotons-tiges sont désastreuses sur la nature. En plus de polluer nos eaux, ils sont souvent néfastes pour nos oreilles. Heureusement, il existe des alternatives écologiques comme le coton tige écolo pour remplacer les cotons-tiges en plastique

Related Posts

Leave a Comment